Go to Top

Bien investir son argent sur les plateformes de financement participatif

Le financement participatif est une forme d’investissement qui permet aux petits épargnants comme aux grands investisseurs de réaliser des bénéfices grâce à leurs économies. Il est possible de placer de petites sommes, limitant ainsi les risques et permettant d’obtenir un retour à court-moyen terme. Comment bien investir 30 000 euros en mettant cette pratique en œuvre ? Découvrez des éléments de réponse au cours de cet article.

En quoi consiste le financement participatif ?

financement participatif immobilierComme son nom l’indique, le financement participatif consiste à mettre sur pied des levées de fonds visant à démarrer des projets. Ces projets peuvent être d’ordre artistique, vidéoludique, cinématographique, relever du monde de l’entreprise ou encore du secteur immobilier, avec le crowdfunding immobilier. De nos jours, il est très courant d’investir sur internet pour réaliser ce type d’investissement.

Les levées de fonds qui n’aboutissent pas sont remboursées à leurs contributeurs. Quant à celles qui viennent à leur terme, elles permettent de lancer les projets pour lesquels elles ont été mises en place. L’artiste, le promoteur ou l’entrepreneur qui en est à l’origine peut ainsi bénéficier d’une relative autonomie à l’égard des banques, parfois frileuses à octroyer des prêts intéressants pour financer ces projets.

Quels sont les conseils pour réaliser un bon investissement en ligne ?

Le financement participatif est généralement moins risqué que d’autres placements tels que l’investissement sur les marchés boursiers. Il importe néanmoins d’observer quelques règles de prudences afin de placer judicieusement ses économies. Et ce, qu’il s’agisse d’investir 30 000 euros ou de plus petites sommes. Voici quelques conseils :

  • Si les risques sont moindres, le risque zéro n’existe pas. Gardez en tête qu’une fois un projet lancé, vous n’êtes pas en mesure de récupérer votre épargne avant une période plus ou moins longue, s’étendant sur plusieurs mois ou plusieurs années. Préférez investir 30 000 euros en répartissant cette somme sur plusieurs projets, afin de limiter les risques de tout perdre d’un seul coup.
  • Faites le bon choix lorsque vous recherchez votre plateforme d’investissement collectif. Tous les sites de crowdfunding ne proposent pas les mêmes solutions, et certains sont plus douteux que d’autres. Une plateforme légitime doit être reconnue par l’Orias, le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.
  • Environ 42% des fonds levés en 2017 pour du crowdfunding provenaient du marché immobilier. Privilégiez donc ce secteur pour réaliser votre investissement, de loin le plus porteur de ces dernières années.

Pourquoi investir 30 000 euros dans le crowdfunding immobilier ?

Le rendement que l’on peut espérer tirer d’un financement participatif immobilier peut s’élever jusqu’à 12%. En d’autres termes, cette pratique offre une rentabilité similaire à celle des marchés de capitaux, avec la possibilité de limiter considérablement les risques en plaçant plusieurs petites sommes sur divers projets.

Le fonctionnement du crowdfunding dans le secteur du logement est relativement simple : le contributeur choisit un projet en ligne et participe à la levée de fonds qui lui est associée. Lorsque la somme requise est atteinte, le chantier peut commencer. Une fois que les logements sont terminés, ils sont soit vendus, soit loués, et chaque participant reçoit une part des ventes ou des loyers perçus, en fonction de la somme investie.

Les petits épargnants peuvent ainsi obtenir des bénéfices en plaçant de petites sommes, tandis que les plus gros portefeuilles ont la possibilité de diversifier leurs placements et donc limiter davantage les risques. Chacun y trouve son compte, et les bénéfices réalisables par ce biais sont réels. Une raison qui explique sans doute pourquoi de plus en plus d’investisseurs sont attirés par cette solution judicieuse.

Articles similaires