Go to Top

Défiscalisation immobilière : comment ça marche ?

Défiscalisation immobilière

Le fait d’investir dans l’immobilier locatif peut vous permettre de bénéficier de défiscalisation ou bien de payer moins d’impôts. Allons découvrir un peu plus sur ce sujet : les lois qui s’exercent dans ce domaine à savoir la loi Duflot et la loi Pinel mais également les différents dispositifs de défiscalisation existants.

Dispositif Duflot : de quoi s’agit-il exactement ?

Le dispositif Duflot est une loi votée le 18 décembre 2012. Et depuis le 1er janvier 2013, il a remplacé la loi Scellier. Avec cette loi Duflot, ceux qui investissent dans la location immobilière peuvent profiter d’une réduction d’impôt s’ils investissent dans la construction ou la réhabilitation d’un logement. Cette loi prend en compte les logements ou vendus en l’état futur d’achèvement, les acquisitions pour réhabilitation de logements indécents, les acquisitions de locaux transformés en habitation et les logements qui ont été construits. Tout comme la loi Scellier, la loi Duflot prend en compte le même principe de réduction d’impôt. Il est utile de savoir que la loi Duflot a été votée pour contribuer à l’objectif fixé par le gouvernement de construire 500 000 logements par an. De ce fait, le gouvernement encourage, à travers cette loi, les particuliers à investir en immobilier locatif en leur offrant un avantage fiscal à travers une défiscalisation avantageuse. De plus, la loi Duflot respecte les contraintes sociales, environnementales, juridiques et budgétaires, tout en permettant aux investisseurs d’améliorer le présent  par la défiscalisation et de préparer leur retraite.

La loi Pinel

Vous devez savoir que la loi Duflot a été remplacée par  la loi Pinel. Cette dernière prend en compte  les logements neufs ou en état futur d’achèvement. Comme la loi Duflot, la loi Pinel permet d’optimiser sa fiscalité et donne des avantages fiscaux dans l’investissement locatif d’immobilier ancien. Elle permet d’obtenir des réductions d’impôt qui sont calculées sur le prix d’achat d’un bien immobilier. Pour jouir de cette loi, il est nécessaire que le bien immobilier en question soit mis en location sous certaines conditions. Par ailleurs, avec cette loi Pinel, les réductions d’impôts peuvent aller jusqu‘ à 63 000 euros. En outre, la loi Pinel concerne les logements neufs ou réhabilités qui ont été achetés dans une zone « de tension » par un particulier ou une SCPI.

Quel dispositif pour quel investissement immobilier ?

Il existe plusieurs dispositifs qui vous aident à bénéficier de défiscalisation mais cela doit être en rapport à votre investissement immobilier. Si vous voulez investir dans le neuf, vous devez utiliser la loi Pinel. Par contre, si vous souhaitez faire un investissement dans les résidences de services, vous devez prendre en compte la loi Censi Bouvard. Pour un investissement en vue de la sauvegarde d’un patrimoine français, il vous est conseillé de vous référer à la loi des monuments historiques. Sans oublier les dispositifs LMP (Location Meublée Professionnelle) et LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) pour les investissements dans des locations meublées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *