Go to Top

Dispositifs de défiscalisation : les avantages de la loi Girardin

reduction impots

En mettant en vigueur la loi girardin, le but du gouvernement est d’accorder aux investisseurs un avantage fiscal en guise de récompense pour leur contribution au développement socio-économique des départements et collectivités d’Outre-mer. De plus, ce levier défiscalisant s’accompagne toujours de nombreux avantages non-négligeables.

Un avantage fiscal immédiat

Au-delà du rôle socio-économique crucial que ce dispositif joue dans l’économie des territoires ultramarins, l’investisseur peut tirer profit d’un avantage fiscal prenant une forme particulière. Bien sûr, en étant éligible à la loi Girardin social ou industriel, il pourra prétendre à une défiscalisation immédiate grâce au système de réduction d’impôt girardin « one shot ». Plus concrètement, une réduction fiscale est dite one shot lorsque celle-ci s’impute intégralement sur l’impôt sur les revenus de l’année de souscription. Cela dit, l’allègement fiscal sera acquis en intégralité dès l’année suivant la souscription. Ainsi, l’investisseur pourra réduire ses impôts et rentabiliser son projet d’investissement dès la première année. La valeur ajoutée d’un tel levier défiscalisant est qu’il est aujourd’hui considéré comme le seul produit en mesure d’octroyer une réduction fiscale supérieure à la somme engagée, et ce dès la première année d’investissement. Rendez-vous sur www.girardin-industriel-conseils.fr pour de plus amples détails quant à la défiscalisation girardin.

Un avantage fiscal s’étalant sur plusieurs années grâce au Girardin IS

Dans le cadre d’un investissement Girardin IS (impôt sur les sociétés), les entreprises qui y sont éligibles ne sont pas limitées à la défiscalisation dès l’année suivant leur souscription. Elles peuvent également amortir de manière classique leur bien, qu’elles ont pris la décision d’investir dans un logement neuf ou dans un équipement industriel. Elles pourront de surcroît créer des déficits fiscaux qui peuvent être reportés sur autant d’années que nécessaire. Ainsi, l’IS de la société, durant toutes ces années, ne sera consacré qu’au financement de l’investissement.

Par ailleurs, le dispositif Girardin IS permet aussi à l’entreprise d’accéder à l’option « carry back ». Elle permet en principe de reporter le déficit fiscal sur les années précédentes, ou plus précisément avant que l’investissement ne soit réalisé. De cette manière, ce déficit se transforme systématiquement en créance qui est utilisable pour le règlement de l’IS des cinq années suivant la souscription.

Un investissement éthique et performant

Grâce à un investissement Girardin, les investisseurs contribuent à l’accompagnement des entreprises en Outre-mer qui sont confrontées à un déficit de logements sociaux ou à des handicaps structurels. Que ce soit donc dans le cadre d’un investissement dans un logement social ou dans un projet industriel, les contribuables peuvent prétendre à un investissement performant. En plus de la défiscalisation industrielle et immobilière qui leur sera octroyée, ils percevront régulièrement des loyers pour ainsi rentabiliser efficacement l’acquisition de l’équipement industriel ou du bien immobilier neuf. Au terme de la période locative :

L’investisseur peut poursuivre la location ou revendre le logement (investissement Girardin social)

L’investisseur se doit de réaliser une sortie de montage. Il doit dans ce cas céder le matériel à l’exploitant ultramarin (investissement Girardin industriel). L’exploitant en devient automatiquement propriétaire après la liquidation de la SNC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *