Go to Top

Gestion locative : se protéger avec une assurance loyer impayé

GESTION-LOCATIVE

Avoir locataire qui ne s’acquitte pas de ses loyers représente une grande crainte chez tous les bailleurs. Cela peut, en effet, vous mettre dans un énorme embarras financier notamment si vous avez un crédit à rembourser pour ce logement que vous louez. La façon la plus efficace de vous en prémunir est de souscrire une assurance loyer impayé. Voici comment ça marche.

Assurance loyer impayé, qu’est-ce que c’est ?

Une assurance loyer impayé, aussi appelée garantie des loyers impayés (GLI), est une assurance habitation spécifique créée pour vous permettre de louer votre logement en toute sérénité. Son objectif est que votre assureur compense si vous êtes confronté à un défaut de paiement de votre locataire concernant le loyer ou les charges mais aussi en cas de dégradations matérielles.

Son fonctionnement

Réussir la gestion locativeL’assurance loyer impayé est souscrite entre un assureur privé et un propriétaire qui met son bien en location. Il est possible pour ce dernier d’y souscrire si le locataire est solvable, en CDI (période d’essai passée) et à condition que ce soit le logement principal du locataire. De plus, ce dernier doit pouvoir justifier d’un salaire d’au moins 2,7 fois le montant du loyer.

Dans le cas d’un locataire en CDD, son contrat doit durer plus de 8 mois après la souscription de la garantie des loyers impayés par le propriétaire. Et, il doit avoir un salaire d’au moins trois fois le montant du loyer charges comprises.

Pour les apprentis et étudiants, une caution solidaire sera demandée provenant d’un tiers comme un employeur ou des parents par exemple.

C’est si votre locataire remplit ces conditions que l’assureur donnera son accord pour intervenir en cas de défaut de paiement.

Ce qui est couvert par la garantie des loyers impayés

Souscrire une assurance loyer impayé est pour vous garantie de sérénité car elle vous protège contre :

  • Les loyers impayés mais aussi les taxes, les charges et les indemnités d’occupation.
  • Les dégradations occasionnées par le locataire lorsque leur montant est supérieur à celui de la caution.
  • Le départ prématuré du locataire ou son décès : Les loyers vous seront versés par l’assureur jusqu’à ce que vous puissiez reprendre possession de votre logement.
  • Les frais de contentieux comme le recours à un huissier ou à un avocat en cas de procédure judiciaire pour des loyers impayés ou des dégâts matériels.
  • Si vous vous retrouvez face à l’une de ces situations, cela peut devenir catastrophique pour vous d’où l’importance de souscrire à ce type d’assurance comme expliqué sur 123immo.info.

Comment l’utiliser ?

Avant de vouloir faire marcher votre assurance loyer impayé, il est conseillé de prendre contact avec votre locataire afin de savoir pourquoi il ne peut pas s’acquitter de ses loyers puis essayer de trouver un arrangement à l’amiable. Lorsque cela n’aboutit à rien, vous devez alors envoyer un courrier en recommandé au locataire avec mise en demeure de payer.

Ensuite, vous pouvez contacter l’assureur auprès de qui vous avez souscrit la garantie des loyers impayés. Pour que la procédure soit lancée, vous devrez fournir plusieurs pièces justificatives dont :

  • Le contrat de location qui doit être établi en respect des normes en vigueur que vous pourrez retrouver sur cette page.
  • Les bulletins de salaire de votre locataire ainsi que son avis d’imposition afin de pouvoir prouver sa solvabilité.
  • La copie de la lettre de mise en demeure de payer.
  • Le décompte exact qui permet de montrer les défauts de paiement.

En règle générale, l’assurance loyer impayé intervient dès le 3e mois à partir du 1er loyer impayé car elle est rétroactive.