Go to Top

Guide en ligne pour mieux comprendre le statut LMP

Mieux comprendre le statut LMP

Avez-vous envie d’investir dans l’immobilier locatif pour réaliser un placement financier pérenne ? Pour que votre investissement immobilier porte rapidement et sûrement ses fruits et n’alourdisse pas vos impôts, investissez en statut LMP (Loueur en meublé professionnel). Un véhicule d’investissement populaire, cette option constitue un placement intéressant. Mais avant de vous lancer, comprenez bien son mode de fonctionnement, les conditions requises pour en bénéficier et ses différents avantages.

Loueur en meublé professionnel (LMP) : c’est quoi au juste ?

Souvent considéré comme une véritable niche pour les investisseurs, l’investissement immobilier optimise votre capital sur le long terme si vous savez choisir le meilleur statut. Parmi les dispositifs les plus prisés du moment, le statut de loueur en meublé professionnel s’illustre grâce à ses nombreux avantages fiscaux et financiers. Ce statut offre, en effet, à un bailleur l’opportunité de louer des logements meublés à titre professionnel. Cette opération est régie par un contrat de bail commercial spécifique qui régit toutes les conditions de location entre le propriétaire et l’exploitant. Ce dernier verse, en contrepartie, un loyer fixe au bailleur. Il prend également en charge la gestion des résidences de services mis en location. L’exploitant pourra utiliser ces biens meublés à des fins différentes comme la maison de retraite, le complexe hôtelier ou encore l’usage touristique, mais dans le total respect du bail commercial. Pour devenir un loueur en meublé professionnel dans les meilleures conditions, l’accompagnement d’un expert en gestion de patrimoine comme julien vautel sera nécessaire. Avec ses connaissances plus poussées du marché immobilier et de la loi de finances, un professionnel au savoir-faire confirmé pourra vous aider à tirer un maximum de profit de votre investissement immobilier.

Devenir loueur en meublé professionnel : que faut-il faire ?

L’accès à ce statut est régi par certaines règles. Pour devenir loueur en meublé professionnel, vous devrez remplir quelques conditions. Si vous voulez bénéficier de tous les avantages fiscaux et financiers de ce statut LMP, les recettes annuelles sur la location meublée de vos biens doivent dépasser la barre de 23000 euros. Il faut également qu’elles soient supérieures aux revenus de votre foyer fiscal perçus grâce à certains privilèges de traitement, aux salaires, aux bénéfices agricoles, industriels, commerciaux ou non commerciaux. Cela implique donc la possession de plusieurs biens à la location afin d’atteindre ce seuil de chiffre d’affaires requis. Mais, certaines conditions relatives aux biens loués sont également exigées. Vous devrez mettre en location des biens meublés. Qui dit meublé, dit une propriété équipée d’éléments mobiliers complets destinés à faciliter l’occupation normale du bien par le locataire comme le matériel d’entretien ménager, les étagères de rangement, les appareils électroménagers, les ustensiles de cuisine, les meubles, les luminaires ou encore les accessoires d’occultation de la lumière (stores, volets, rideaux…). Si vous réunissez toutes ces conditions, déclarez votre activité au registre du commerce et des sociétés pour être immatriculé comme étant un loueur en meublé professionnel.

Pourquoi investir en tant que LMP ?

Si le statut LMP séduit de plus en plus d’investisseurs en ce moment, c’est grâce à ses nombreux atouts, notamment, en matière fiscale. C’est, en effet, un outil de défiscalisation très performant. Vos recettes issues de votre location en meublé peuvent être imposées selon le régime micro ou selon le régime réel. Dans le premier cas, l’imposition se fera de manière forfaitaire avec un abattement de 50 %. Si vous optez pour le régime réel, la déduction des charges de votre chiffre d’affaires sur le montant imposable est possible. Vous pourrez dans ce cas déduire l’amortissement du mobilier et du bien immobilier, les frais de notaire, le frais d’entretien, les impôts locaux, les intérêts d’emprunt immobilier et les frais de gestion et d’assurance. Ce n’est pas tout, le statut LMP vous donne droit à la déduction des déficits de votre activité au global du LMP. Sans oublier l’avantage fiscal relatif aux plus-values immobilières en LMP. Si vos recettes locatives n’atteignent pas le seuil de 90000 euros par an pendant les 2 dernières années et si vous bénéficiez du statut LMP depuis plus de 5 ans, vos plus-values immobilières seront exemptes d’impôt. Ce statut vous permettra, par ailleurs, de profiter d’une exonération à l’IFI (impôt sur la fortune immobilière). C’est, en plus, la bonne alternative pour préparer votre retraite et la transmission de votre patrimoine dans de meilleures conditions.

Quel est le régime social d’un LMP ?

En tant que loueur professionnel en meublé, vous êtes soumis à un régime social spécifique, contrairement au LMNP. Vous êtes considéré comme un travailleur non salarié qui est rattaché à la Sécurité sociale des indépendants (SSI). Certaines cotisations vous sont donc exigées comme celle de la retraite ou de la santé. Cette cotisation s’élève à 35 % de vos bénéfices dégagés, avec un plafond minimum de 1000 euros par an. Malgré ces cotisations, vous réalisez tout de même de bénéfices importants grâce à la réduction d’impôt très attrayante et aux incitations fiscales mises en place par l’État. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un expert comme julien vautel pour mettre davantage à votre profit ces mesures de défiscalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *