Go to Top

L’investissement participatif dans l’immobilier

participatif dans l'immobilier

 Quand on parle de projet d’avenir ou d’économie durable, la plupart des gens se penchent vers l’immobilier. Pour assurer son avenir en cas de chômage, de perte d’emploi ou de plan d’épargne retraite, il n’y a rien de tel que d’investir dans un projet immobilier. Toutefois, le problème c’est d’avoir les fonds nécessaires pour mener à bien le projet. Il est vrai que se lancer dans les prêts bancaires peut être une solution. Cependant, dans la majorité des cas, peu importe de quelle banque il s’agit, le taux d’intérêt n’est pas toujours congruent à nos attentes. C’est la raison pour laquelle, de plus en plus de personnes privilégient le financement participatif. C’est une technique de financement qui est de plus en plus en vogue actuellement. Mais, malgré ce fait, beaucoup ne comprennent pas encore ce que c’est. Alors, vous en faites parties ? Vous souhaitez en savoir un peu plus sur le principe du-crowdfunding ? Retrouvez toutes les informations dont vous avez besoin dans cet article.

Zoom sur l’investissement participatif

Le crowdfunding est un terme anglais qui signifie « investissement participatif » en français et dont le sens propre veut dire « financement par la foule », est une méthode dont le principe est de financer un projet. Il peut s’agir d’un projet artistique, associatif ou culturel. Cette méthode de financement consiste à réunir des contributions provenant des investisseurs et particuliers, plutôt qu’auprès des banques. Concrètement, il s’agit d’un financement collaboratif fait par les personnes concernées et qui permettra ainsi au porteur du projet en question de réaliser son idée. Cette méthode est souvent utilisée dans les secteurs culturels et artistiques. Les campagnes pour chercher des investisseurs sont souvent conduites en ligne, sur de nombreuses plateformes.

Au début de l’année 2010, une nouvelle forme de crowdfunding s’est implantée. Il s’agit du crowdfunding immobilier. D’abord répandu aux Etas-Unis, le concept s’est développé petit à petit en Europe, et aujourd’hui il est devenu très en vogue. Le principe est le même sauf qu’ici, l’investissement participatif sera ancré sur la promotion immobilière. Les particuliers et les investisseurs seront amenés à investir ensemble dans une opération immobilière. Au départ, l’investissement dans les immobiliers commerciaux et professionnels était réservé aux investisseurs institutionnels. Mais aujourd’hui, cette nouvelle méthode permet de bénéficier d’une opération immobilière plus élargie et accessible à tous. Le but est de s’engager en tant que copropriétaire en achetant une part de l’immobilier. Ce qu’il est important de savoir c’est qu’il s’agit ici des patrimoines clé en main. Si vous désirez en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur crowdfunding, voir ce site pour plus d’infos.

Les avantages de l’investissement participatif dans l’immobilier

En vous lançant dans un investissement participatif dans l’immobilier, vous aurez l’opportunité de bénéficier de nombreux avantages à savoir :

  • Une méthode d’investissement à petit prix : le premier avantage avec l’investissement participatif dans l’immobilier est que c’est un placement modique. À l’instar des investissements institutionnels, vous n’aurez pas besoin d’une somme d’argent importante pour disposer d’une propriété clé en main. Concrètement, l’investissement initial est de 1000 à 5000 euros par an. De plus, vous aurez la possibilité de diversifier votre argent dans des opérations différentes et obtenir par la même occasion une exposition à de nouveaux actifs avec moins de barrières au départ.
  • Une rentabilité attractive : se lancer dans un investissement participatif dans l’immobilier vous offre un rendement annuel qui varie de 7 à 12 % net de frais. Mais il est quand même important de noter qu’étant donné le fait qu’il s’agit d’un investissement sur le long terme, tous les investissements de départ ne seront en totalité remboursés qu’au bout de 4 à 6 ans environ.
  • Un placement mutuel : Il faut savoir que tous les placements dans cet investissement sont mutualisés. C’est un avantage que vous aurez par rapport à des SCPI.
  • Des avantages fiscaux : Nous savons qu’investir dans l’immobilier, si ce dernier est utilisé en tant que source de revenus, présente de nombreux avantages entre autres la possibilité de réduire l’amortissement en rapport avec le placement.

Comment se lancer dans le financement participatif immobilier ?

Si vous souhaitez vous lancer dans l’investissement participatif dans l’immobilier, mais que vous n’avez pas les fonds nécessaires pour lancer votre projet, vous pouvez effectuer un prêt bancaire. Dans ce cadre-là, il s’agira d’un crédit immobilier. Pour que votre demande soit approuvée, vous devez avant tout simuler vos offres, les comparer sans oublier de proposer aux banques concernées une assurance de qualité. Néanmoins, la meilleure option est de vous tourner vers les banques en ligne. Par la suite, vous devez trouver un professionnel pour servir d’intermédiaire entre vous ainsi que vos investisseurs. Dans ce cadre là, nous vous conseillons de vous tourner vers les Sociétés de placement en crowdfunding immobilier notamment des Sociétés Anonymes Simplifiée ou SAS. Ces sociétés sont capables de vous offrir des services personnalisés.

Pour ce qui est de la plateforme d’investissement, vous pouvez vous inscrire sur une plateforme de financement en ligne de votre choix et choisir une opération immobilière. Une fois que la totalité des fonds sera rassemblée, la procédure de lancement du projet pourra commencer.

Plateforme de financement participatif : comment réduire les risques ?

Il est important de savoir que tout investissement présente des risques. Il en va de même pour l’investissement participatif dans l’immobilier comme les risques de faillite du marché par exemple ou les problèmes administratifs. Alors, afin de minimiser ces risques, nous vous conseillons de bien choisir votre plateforme. Choisissez en fonction de la notoriété et de la réputation des SAS. Ensuite, afin d’éviter toute faillite, préférer les marchés tendance comme les bureaux, les immeubles en location et les locaux commerciaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *