Go to Top

La défiscalisation immobilière : qu’est-ce qu’il faut savoir ?

L’investissement locatif est un moyen efficace pour réduire ses impôts. En effet, plusieurs niches fiscales comme le dispositif Pinel, la loi Censi-Bouvard etc. permettent de réduire le montant des impôts. Il convient toutefois de bien sélectionner le bien immobilier car il doit répondre à certains critères.

Investir grâce au dispositif Pinel

Depuis sa mise en place, le dispositif Pinel a connu un vif succès auprès des investisseurs locatifs qui peuvent bénéficier des avantages liés à la défiscalisation immobilière. Toutefois  attentions à ne pas se laisser aveugler par la réduction d’impôt car tous les bien immobiliers ne peuvent pas en bénéficier et le taux de réduction dépend de la durée d’engagement de l’acheteur. La réduction est fixée à 12% pour 6ans, 18% pour 9 ans et 21% pour ceux qui s’engagent à louer pour 12 ans. Il ne faut pas oublier que ces locations sont aussi soumisses à des plafonds de loyers à ne pas dépasser.

Profitez des avantages de la loi Censi-Bouvard

En investissant dans l’achat d’un bien immobilier neuf situé dans une résidence de services, le contribuable a droit à une défiscalisation immobilière de 11% sur une période de 9 ans. Visitez www.defiscalisation.immo, pour en savoir d’avantage. Il peut s’agir d’une résidence de services pour étudiants, d’une EHPAD ou à vocation touristique. Les projets immobiliers qui peuvent faire l’objet d’une défiscalisation immobilière sont clairement répertoriés et l’investisseur qui souhaite en profiter doit comparer les lois pour choisir celle qui est la plus adaptée à son projet de défiscalisation. En effet, c’est une très bonne idée de vérifier en détail les avantages des différents dispositifs de défiscalisation immobilière car ils varient.

Bien vérifier le plafond de réduction d’impôt

Il n’est pas rare de constater que l’administration fiscale a commis une erreur en matière de droit à la défiscalisation immobilière. En effet face à la complexité du système, des erreurs peuvent apparaitre sur la fiche d’impôt d’un contribuable qui a droit à une réduction fiscale liée à un dispositif de défiscalisation immobilière. Plafond erroné, erreur de date de réalisation de l’investissement locatif… ne sont pas rares et provoquent de mauvaises surprises chez le contribuable qui pensait bénéficier d’une réduction d’impôt.