Go to Top

Quels sont les placements les plus cléments fiscalement ?

les placements

Les revenus issus des placements peuvent prendre différentes formes. L’Etat français a mis en place un système de réduction d’impôt sur certains placements comme un investissement solidaire. Il s’agit de la défiscalisation. Cette dernière concerne de nombreux supports de placement, par exemple en matière d’investissement dans le secteur immobilier. La défiscalisation permet aux investisseurs de construire des logement neufs avec une réduction d’impôt. Il peut s’agir des intérêts, des dividendes ou des gains en capital. Ces derniers sont imposés de façon différente.Aussi, pour avoir le choix des placements, il faut viser ceux qui bénéficie d’une certaine réduction d’impôt. 

Investir dans un FCPI ou un FIP

Les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) et les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) constituent des fonds investissant dans des sociétés de petite taille non cotées. Les investissements dans des FCPI ou des FIP permettent de profiter d’une réduction d’impôts immédiate. Le système de défiscalisation est très avantageux pour le de placement dans le FCPI ou FIP. En effet, il est possible d’en bénéficier sur l’année de souscription, d’après Julien Vautel. Puis, en souscrivant pour ces placements, il est possible d’avoir de bénéfice sur une réduction d’impôt sur le revenu de 18 % du capital investi, dans la limite de 4 320 euros. Cette réduction entre dans la limite des niches fiscales de 10 000 euros pour l’année 2020. En contrepartie, il existe une contrainte vis-à-vis de la durée de blocage des fonds qui est comprise entre 6 ans à 10 ans. Cette option permet aussi de profiter des exonérations des plus-values à la revente des parts de FCPI ou de FIP. Toutefois, les prélèvements sociaux subsistent. Mais, pour profiter des avantages fiscaux, il est nécessaire que le souscripteur s’engage à conserver ses parts de placement durant 5 ans au minimum. Par ailleurs, sachez qu’une réduction d’impôts plus importante sera obtenue en investissant dans les FIP Corse et les FIP Outre-Mer. Elle peut atteindre les 38 % à condition que l’actif des fonds soit entièrement investi en titres éligibles. Mais encore, il existe une possibilité de coupler des investissements dans un FCPI avec une souscription à un FIP. Cette solution permet de doubler le plafond de réduction des impôts.

Constituer une épargne retraite

Les différentes solutions d’épargne ne sont pas soumises aux mêmes impositions. En effet, certains placements sont beaucoup plus avantageux que d’autres en termes d’impôts. Le Plan d’Epargne Retraite ou PER rassemble les différents dispositifs d’épargne qui existent tels que le PERP, Madelin ou encore PERCO. Il constitue une solution plus souple que les dispositifs existants auparavant. Grâce au concept de déductibilité des versements volontaires, le PER permet de réduire les impôts à payer. Ce système permet de bénéficier d’une déduction des cotisations versées du revenu imposable. Aussi, l’économie d’impôt sera proportionnelle à la tranche marginale d’imposition de l’épargnant. Ensuite, grâce à la déduction fiscale du Plan d’Epargne Retraite, l’épargnant bénéficiera d’un avantage fiscal non limité par le plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros annuellement. Toutefois, la régression du revenu imposable reste plafonnée par an.

Investir dans l’assurance-vie

Parmi les placements les plus cléments fiscalement, on peut aussi compter sur l’assurance-vie. En optant pour des investissements dans l’assurance-vie, les plus-values seront exonérées d’impôts à partir de la huitième année de contrat. Mais, cette exonération est soumise à certaines conditions selon julien vautel. En effet, la limite annuelle est fixée à 4 600 euros au maximum dans le cas où vous êtes célibataire, veuf ou divorcé. Puis, elle est de 9 200 euros annuellement si votre couple fait l’objet d’une imposition commune. Une fois que ces limites sont dépassées, une taxe de 7,5 % sera imposée aux plus-values. Ensuite, l’assurance-vie constitue aussi un placement intéressant dans le cas des successions. En effet, le capital versé aux bénéficiaires désignés sera exonéré de droits de succession dans le cas d’un décès. Mais, il est seulement possible de profiter de ces avantages fiscaux que lorsque les limites fiscales sont respectées. Par ailleurs, investir dans l’assurance-vie a l’avantage de profiter de l’absence d’imposition sur les gains tant qu’aucune sortie du contrat n’est réalisée.

Investir en loi pinel

La loi de Pinel est également une solution intéressante permettant de profiter de multiples avantages. Ce dispositif permet aux contribuables d’investir dans l’immobilier locatif neuf afin de bénéficier d’une réduction d’impôt sur leur revenu pendant une durée de 6 à 12 ans. Cet avantage fiscal peut atteindre 21 % du prix de revient de l’opération immobilière, soit 63 000 euros sur les 12 ans. Toutefois, il faut savoir que cette solution de défiscalisation est soumise au plafonnement des niches fiscales fixées à 10 000 euros par an. Ensuite, la réduction d’impôt Pinel permet de réaliser deux investissements en une année. Puis, cette réduction est l’équivalent de 2 % du montant du bien immobilier par an. Il est possible de renouveler la souscription pour trois ans une fois que l’engagement prend fin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *