Go to Top

Réduire son impôt sur le revenu : quel formalisme fiscal adopter ?

Réduire son impôt sur le revenu

Désormais, plusieurs dispositifs permettent aux citoyens français de réduire leurs IR (impôts sur le revenu). Pour en savoir davantage sur comment réduire ses impôts, découvrez les opportunités proposées par notre organisme.

Réduire ses impôts grâce à l’assurance vie

L’assurance vie est un excellent outil de placement pour réduire ses impôts. L’un des produits les plus avantageux est l’absence d’imposition lorsque l’on n’effectue aucune sortie de contrat pendant plusieurs années consécutives. Ceci entraîne une exonération d’impôt sur le revenu après 8 ans de contrat d’assurance sans prélèvement si le bénéficiaire est différent de l’assuré ou de ses héritiers. Dans ce cas, l’assurance vie n’est donc plus soumise au barème fiscal classique des successions en cas de décès, mais plutôt à un régime spécifique plus avantageux. Le montant de la transmission de succession peut s’élever à 152 500€ par bénéficiaire et faire l’objet d’une imposition nulle (sauf prélèvement social) dans de nombreux cas.

Réduire l’impôt sur le revenu en investissant dans une PME

L’investissement visant à capitaliser des fonds dans des entreprises ou à dynamiser certains secteurs d’activités contribue à faire des économies d’impôts. Dans le cadre du dispositif « Madelin », investir dans une PME française ou européenne permet de réduire de 18 % le montant investi, ouvrant droit à :

• 50 000 € par personne pour une réduction d’impôt maximale de 9 000 € ;

• 100 000 € pour les couples mariés ou pacsés pour une réduction d’impôt maximale de 18 000 €. Notamment, les FIP (Fonds d’investissement de Proximité) et les FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) donnent droit à une réduction d’IR représentant 18 % de la somme investie. Toutefois, les FIP corse et les FIP outre-mer octroient quant à eux, une quote-part de 38 % d’économies d’impôt. Ces investissements productifs constituent des dispositifs de placements avantageux qui incitent les professionnels à investir de plus en plus dans les PME. En revanche, les contribuables qui reversent l’impôt sur le revenu doivent remplir leur déclaration suivant le plafonnement global des niches fiscales.

Réduire ses impôts avec la défiscalisation immobilière

Les gouvernements qui se sont succédé ont voté des lois visant à favoriser l’achat ou la construction des logements locatifs pour soutenir la défiscalisation immobilière. Globalement, ces mesures consistent à octroyer au contribuable une quote-part d’économie d’impôt prélevée sur l’investissement immobilier. Tout d’abord, l’investissement en scpi (Société Civile de Placement immobilier) est d’autant plus favorable pour les investisseurs, car il permet d’optimiser votre revenu en évitant toutes les problématiques liées à la vente ou à la revente de votre bien. En contrepartie, l’investisseur s’engage à respecter des contraintes liées à son investissement et les termes du contrat. En outre, investir dans l’immobilier neuf en métropole permet de tirer avantage de la Loi Pinel tandis qu’investir en outre-mer permet de se mettre sous le régime des Pinel outre-mer. De plus, dans le cadre de la loi Censi-Bouvard, il est aussi possible de bénéficier d’une baisse d’impôt en investissant dans l’immobilier géré (maisons associatives, résidences étudiantes, etc.).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *